Image du diaporama : Slider Château d'Annecy
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :

Alexeïeff / Parker

affiche exposition Alexeïeff Parker

Description :

affiche exposition Alexeïeff Parker au Château d'Annecy 2015

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Montreurs d'ombres

Château d'Annecy

Du 8 juin au 5 octobre 2015

A l'occasion du Festival international du film d'animation d'Annecy, le CNC et les Musées de l'agglomération d'Annecy présentent une exposition et une publication sur l’œuvre d'Alexandre Alexeïeff (1901 – 1982) et de Claire Parker (1910 – 1981). Ces deux structures conservent en effet des fonds importants d'archives sur l’œuvre de ce couple d'artistes.

Immigré Russe installé à Paris dès 1921, Alexandre Alexeïeff est tout d'abord décorateur de théâtre puis artiste graveur et c'est pour animer ses gravures qu'il invente la technique de l'écran d'épingles avec laquelle son épouse Claire Parker, et lui-même, réalisèrent quelques chefs-d’œuvre du cinéma d’animation. Il est aussi l'inventeur de la totalisation, une technique qui permet de créer et animer des « solides illusoires » résultant de mouvements de pendules composés. Le parcours et l’œuvre de ces deux artistes témoignent d'un engagement sans concession pour le développement d'un véritable art du mouvement.

EXPOSITION
Quarante ans après la grande exposition présentée au Musée-Château d'Annecy en 1975 célébrant le cinquantenaire de leurs activités artistiques, un nouvel éclairage sur l’œuvre de ces artistes permet de découvrir des aspects inédits et passionnants d'une création majeure dans les domaines de la gravure et du cinéma d'animation. Alexandre Alexeïeff est mondialement reconnu comme un maître du cinéma d'animation et du cinéma expérimental, mais c'est par la gravure qu'il a commencé sa carrière d'artiste et à rechercher des techniques et effets au service de la représentation du mouvement. Cette exposition s'inscrit dans une riche actualité des deux côtés de l’Atlantique. A l'Office national du film du Canada, Jacques Drouin, le seul artiste à avoir pris le relais des mains d’Alexeïeff en réalisant toute son œuvre sur écran d'épingles, vient de passer le flambeau à Michèle Lemieux dont le film Le Grand ailleurs et le petit ici a été unanimement salué par la critique internationale. Après avoir été minutieusement restauré, le dernier écran d'épingles fabriqué par Alexandre Alexeïeff et acquis par le CNC en 2012, sera mis en dépôt dans un studio d'animation en France pour inviter des réalisateurs à s'emparer de cet outil exceptionnel. En France, La Condition humaine d'André Malraux a fait l'objet récemment d'un livre de bibliophilie édité par Arenella, réunissant des textes choisis illustrés de gravures originales d'Alexandre Alexeïeff tirées en taille douce par l'atelier Rigal. Enfin, l'exposition et l'édition du catalogue qui l’accompagne sont l'occasion d'évoquer les liens privilégiés entre Alexandre Alexeïeff et la ville d'Annecy. En effet, il a été l'un des parrains du Festival, dont il a réalisé sur écran d'épingles les premières affiches, et l'Atelier d'Animation d'Annecy est né en 1971 sous le parrainage d'Alexandre Alexeïeff et de Claire Parker.

Le musée-château déploie cette exposition sur environ 900 m² répartis sur de nombreuses salles. Au travers notamment de documents biographiques (photographies de familles, correspondances..), d'outils restaurés (banc de totalisation, écrans d'épingles), le public est invité à plonger au cœur du processus de création très singulier de ces deux artistes. Films, gravures, story-boards, maquettes, interviews, témoignent des recherches inlassables de ce couple étroitement lié à l'avant garde artistique de leur époque entre arts plastiques, musique et cinéma. Dans une mise en scène valorisant l'espace et l'ambiance de l'atelier, du Paris de l'entre deux guerres au studio actuel de l'office national du film du Canada, l'exposition montre les résonances entre l’œuvre d'Alexeïeff / Parker et la création contemporaine : Jacques Drouin et Michèle Lemieux, les deux seuls héritiers artistiques utilisant aujourd'hui l'écran d'épingles ; Florence Miailhe et d'autres artistes dont le travail réalisé en direct sous la caméra fait écho à cette démarche.

Partenaire principal de l'exposition et de la publication : Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

Exposition et publication réalisées également en partenariat avec l'Office national du film du Canada (ONF / NFB), l'Atelier Rigal, Cinédoc – Paris Films Coop, FRL Productions, CITIA, cité de l'image en mouvement et Les Éditions de l’Œil

Prêteurs / Collections (liste non exhaustive)
Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)
Musées de l'agglomération d'Annecy
Cinémathèque française
Cinédoc
Atelier Rigal
Office national du film du Canada (ONF / NFB)
INA (Institut national de l'audiovisuel)
AFCA (Association française du cinéma d'animation)
Svetlana Alexeïeff-Rockwell
Jacques Drouin
Michèle Lemieux
Florence Miailhe
Nicole Salomon
AAA, l'Atelier de cinéma d'animation et de Haute-Savoie
Bibliothèque – Fonds Patrimonial de Toulouse

Commissaire de l'exposition :
Maurice Corbet, responsable de collection, cinéma d'animation
Conception et réalisation graphique :
THE CLOUD COLLECTIVE