Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
La place aux Bois au début du XXe siècle, cliché anonyme collection G. Grandchamp, fonds de la photothèque du Musée-Château de la ville d'Annecy.

La place aux Bois au début du XXe siècle

Conditions d'utilisation : Si vous souhaitez utiliser cette photo, merci de contacter les Musées d'Annecy.

A partir de 1838, la place aux Bois est enfin adaptée à ses fonctions économiques, animée par le trafic de matériaux de toutes sortes.

Dès 1825, la construction des quais est adjugée, une nouvelle fontaine décorative remplace l'ancienne en 1844, elle même remplacée par la statue de saint François de Sales en 1924, un poids public est édifié en 1872. Quant aux constructions situées au débouché du faubourg des Annonciades, elles disparaissent totalement avec la démolition successive de l'hôtel du Port et du café de l'Harmonie en août 1954, l'hôtel Bellevue, alias « Hôtel des Colonnes » ou des « Quatre Colonnes » étant le premier à être démoli dans les années trente. L'immeuble qui le remplace en 1939 est l'oeuvre de l'architecte R. Domenjoud. La Cie de Navigation du Lac d'Annecy y installe son siège. L'hôtel Bellevue appartenait à Albert Dangon, à qui on doit la construction de l'hôtel Carlton, édifié dans l'ancien clos du monastère de la Visitation (à l'angle des rues des Glières et St François de Sales). S'inspirant du développement touristique moderne d'Aix-les-Bains, Dangon confie à l'architecte Georges Fournier, en 1929, le projet de la construction de l'hôtel Carlton. Ainsi fut introduit à Annecy, celui qui allait attacher son nom à l'histoire de l'urbanisme annécien avec la création du « quartier de la Gare », et peu après le « quartier Fournier », rue du Lac, rue Joseph Blanc.

Source : Les rues d'Annecy tome 1 de Georges Grandchamp, Annesci 42 société des Amis du Vieil Annecy.