Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
Novel Nord, construction des maisons pour les cadres de chez Gillette, cliché anonyme de 1953, fonds de la photothèque des musées d'Annecy

Novel Nord, construction des maisons pour les cadres de chez Gillette, cliché anonyme de 1953

Conditions d'utilisation : Si vous souhaitez utiliser cette photo, merci de contacter les Musées d'Annecy.

Les Teppes, ce nom de lieu est extrêmement répandu notamment en Savoie et peut être considéré comme un nom commun désignant en général un lieu inculte.

En plaine il s'agit d'un sol de roche calcaire ou de molasse ne produisant qu'une herbe courte et des broussailles. Quelquefois, on rencontre un lieu marécageux. En montagne, il s'agit de pâturages ou de friche. Enfin, Teppe est souvent utilisé pour désigner une limite communale : il semble bien que le cas d'Annecy se rapproche de cette situation étant donné que le lieu-dit « les Teppes » jouxte la commune d'Annecy-le-Vieux. En ce qui concerne les pavillons des Teppes, le démarrage des constructions est lié à l'implantation de Gillette à Annecy. Dès la fin de l'année 1953, les premiers pavillons sont occupés par les salariés de l'entreprise. La réception de ce nouveau type d'architecture n'est pas sans réaction ; certains les qualifient de « clapiers » ou encore de « maisons de poupées ». Découvrant cette forme d'urbanisme nouveau, la presse écrit : « Incontestablement, la conception de cette cité s'avère une réussite surtout après que les abords auront été aménagés, parés de verdure. » [Dauphiné Libéré 15 décembre 1953]

Source : Les rues d'Annecy, tome 3 de Georges Granchamp, Annesci 44, les Amis du Vieil Annecy.