Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
Vue d'Annecy depuis le Crêt du Maure, cliché anonyme 1894, reproduction d'après plaque de verre des Amis du Vieil Annecy, fonds de la photothèque des musées d'Annecy

Vue d'Annecy depuis le Crêt du Maure, cliché anonyme 1894, reproduction d'après plaque de verre des Amis du Vieil Annecy

Conditions d'utilisation : Si vous souhaitez utiliser cette photo, merci de contacter les Musées d'Annecy.

À cette époque Annecy est une petite bourgade.

Les portes de la ville se situent au lycée Berthollet ; au-delà s'étend la plaine des Fins coupée par deux voies parallèles : l'avenue de Genève bordée d'arbres et l'avenue du Petit Brogny (appelée « Avenue de Brogny » (1965), qui longe la voie de chemin de fer reliant Annecy à La Roche sur Foron (1881).

Les Haras et le lycée Berthollet sont reconnaissables sur la droite. Les deux institutions quittent la caserne Decoux en 1888 pour des locaux neufs et plus appropriés à leurs fonctions ; le collège Chappuisien devient le Lycée Berthollet. Encore plus à droite On aperçoit la préfecture (1865) entre les rangées de platanes de l'avenue d'Albigny. Derrière elle, le couvent de l'immaculée Conception (1867) à l'emplacement des Nouvelles Galeries aujourd'hui. À la droite du couvent le quartier dit des Salomons. Entre les deux avenues filant dans la plaine, s'élève la caserne Galbert édifiée aussi en 1888 pour y recevoir le 11ème bataillon de chasseurs alpins, remplacé par le 27ème bataillon en 1922, l'ensemble prenant alors le nom de « quartier De Galbert ».

Ce terrain de 36 000m2 est racheté par la municipalité en 1993 ; les militaires quittent les lieux en 1996 juste avant la démolition des locaux, pour laisser place au projet immobilier qui prend forme dès 2000 avec les immeubles de l'OPAC.

Source : Les rues d'Annecy tome I et Tome II Annesci n° 42 et 43