Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
Le couvent de l'Immaculée-Conception, avenue du Parmelan avant sa destruction, cliché Jean Pierre Lamy année 1967/68, fonds de la photothèque des musées d'Annecy

Le couvent de l'Immaculée-Conception, avenue du Parmelan avant sa destruction, cliché Jean Pierre Lamy année 1967/68

Conditions d'utilisation : Si vous souhaitez utiliser cette photo, merci de contacter les Musées d'Annecy.

Maria Joséphine de Meïent, fondatrice de la congrégation des sœurs de l'Immaculée Conception, désireuse d'installer un monastère de son ordre à Annecy, finance l'acquisition d'un terrain et la construction d'un couvent avenue du Parmelan.

La première pierre posée est bénite en 1864, et les sœurs s'installent en 1867. La communauté est très populaire auprès des Annéciens qui surnomment les religieuses « les sœurs blanches ». En 1885, elles ouvrent un orphelinat de garçons dans l'enceinte de leurs bâtiments. Cent ans après leur arrivée, les bâtiments sont rasés pour laisser place au complexe commercial des Nouvelles Galeries. Ce projet est né en 1967, l'année suivante le permis de construire est donné, et l'architecte retenu est Antoine Dory. La construction de cet étonnant bâtiment n'est pas sans incidence sur l'urbanisme du centre-ville, avec l'aménagement d'un carrefour au croisement de l'avenue de la Plaine et de l'avenue du Lycée qui sont élargies en même temps. L'architecture est en rupture complète avec le tissu traditionnel environnant, il se compose d'un édifice cubique à plusieurs étages, dans lequel se trouve le grand magasin. Celui-ci préfigure une nouvelle forme d'urbanisme commercial puisqu'on y accède en voiture.

Source : Annecy, mémoire en Images tome II d'Isabelle et Christian Bouvier, éditions Alan Sutton ; Itinéraires d'Architectures Agglomération d'Annecy, architecture Xxe siècle éditions Comp'Act.