Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
Restauration de la façade de Notre Dame de Liesse, cliché du Dauphiné Libéré juillet 1977, fonds de la photothèque des musées d'Annecy

Restauration de la façade de Notre Dame de Liesse, cliché du Dauphiné Libéré juillet 1977

Conditions d'utilisation : Si vous souhaitez utiliser cette photo, merci de contacter les Musées d'Annecy.

Cette église est édifiée à l'emplacement du premier hôpital d'Annecy cité en 1308, dans lequel existait déjà un modeste oratoire marial.

Souhaitant assurer une sépulture digne de sa dynastie, Amédée III, comte de Genève, installé à Annecy, décide en 1360, d'édifier une vaste église placée sous le vocable de Notre-Dame-De-Liesse, comportant une chapelle funéraire réservée à sa famille, qui sera détruite en 1975.

Le 10 août 1979, le roi Umberto d'Italie apposait une plaque rappelant le souvenir des membres de la maison de Savoie inhumés dans cette église. À la Révolution, l'édifice est dévolu à la municipalité qui entreprend aussitôt la démolition de la plus grande partie de l'église dont le chevet occupait la quasi-totalité de la place, alors que l'entrée était située face à l'actuel jardin de l’Évêché. En 1815, la Savoie réintègre le royaume de Sardaigne et les paroisses sont rétablies.

L'édifice de Notre-Dame-de-Liesse est totalement reconstruit de 1846 à 1851 dans le style néo-classique typique de l'époque de la Restauration sarde en y incluant le clocher du XIV-XVIème siècle et une fenêtre gothique dans le mur Sud. En 1958 sur l'initiative du curé Louis Menoz et de l'architecte Albert Janin, maire adjoint, une restauration du presbytère est entreprise.

En 1962 la toiture de l'église est totalement refaite ; de 1976 à 1977, c'est le tour de la façade de l'église. La toiture et le clocher sont à nouveau refaits de 2007 à 2008.

Source : Les rues d'Annecy, tome 2 de Georges Grandchamp, Annesci 43 société des Amis du Vieil Annecy.